Comment organiser un repas festif adapté aux allergies

Juin 2022   Linda Armstrong  |  ✓  Révision médicale par : Gary Falcetano, PA-C, AE-C ; Fabio Iachetti, MD ; Rebecca Rosenberger, MMSc, PA-C

Assistant médical agréé avec plus de 25 ans d’expérience en médecine d’urgence et de catastrophe, en soins de première intention et en allergie et immunologie, Gary Falcetano est directeur des Affaires cliniques américaines Allergie au sein de la Division ImmunoDiagnostics chez Thermo Fisher Scientific. Fabio Iachetti est un médecin agréé avec plus de 15 ans d’expérience dans plusieurs domaines thérapeutiques tels que les allergies, les maladies cardiovasculaires, la douleur, les troubles gastro-intestinaux, la rhumatologie, l’urologie et la diabétologie. Il est directeur médical senior en Allergie pour la Division ImmunoDiagnostics Global Medical Affairs chez Thermo Fisher Scientific. En plus d’être assistante médicale en exercice dans le domaine des allergies et de l’immunologie depuis plus de 20 ans, Rebecca Rosenberger est directrice associée des Affaires cliniques et de l’Éducation, ImmunoDiagnostics chez Thermo Fisher Scientific.

Les fêtes de fin d’année sont censées être “le meilleur moment de l’année.” Mais si vous organisez un repas, les fêtes peuvent être mouvementées, en particulier si un membre de la famille proche ou un invité souffre d’allergie alimentaire, diagnostiquée ou suspectée. Tenter de répondre aux besoins de chacun, aussi bien ceux qui souffrent d’allergies alimentaires que les invités qui apprécient les belles traditions festives, peut vous gâcher le plaisir.

Mais ne grincez pas des dents maintenant. Respirez profondément. Servez-vous une bonne tasse de thé. Et chantez peut-être un ou deux “ommmm”. Nous avons les informations et les stratégies dont vous avez besoin pour organiser un repas festif adapté aux allergies. Elles vous aideront, vous et les vôtres, à passer les fêtes en toute sécurité sans perdre une once de votre esprit festif. 

Les faits et les statistiques relatifs aux allergies alimentaires peuvent contribuer à réduire l’anxiété.

La plupart d’entre nous craignent l’inconnu. Et s’il s’agit de votre première excursion au pays des allergies alimentaires, vous ressentez probablement toutes sortes de sensations. Mais quelques faits et statistiques peuvent vous aider à comprendre les allergies alimentaires et à réduire votre inquiétude.

En matière d’allergies alimentaires, vous n’êtes pas seul.

On estime que 2 à 5 % des adultes (entre 220 et 520 millions de personnes dans le monde) souffrent d’allergies alimentaires.1,2 Cela signifie qu’une multitude de familles réussissent à gérer leurs allergies 365 jours par an. (Vous et votre famille le pouvez également !)

Les réactions allergiques alimentaires varient.

Bien que des réactions mettant en jeu le pronostic vital soient possibles dans certains cas, les symptômes d’allergie alimentaire vont de légers à sévères. Les symptômes peuvent inclure les suivants :3

  • Urticaire
  • Gonflement de la langue
  • Gorge serrée et irritée / difficulté à avaler
  • Essoufflement / respiration sifflante
  • Toux répétitive
  • Pouls faible
  • Choc ou collapsus circulatoire
  • Coloration de la peau pâle ou bleue
  • Vertiges / sensation de faiblesse
  • Réaction anaphylactique (potentiellement mortelle, la réaction anaphylactique peut altérer la respiration, avoir un impact sur la fréquence cardiaque et provoquer une chute importante de la tension artérielle.)

Et les principaux responsables des allergies alimentaires sont...

Plus de 170 aliments peuvent provoquer des réactions allergiques.4 Et pour certaines personnes, de simples traces peuvent être dangereuses. Par exemple, la vapeur provenant de la cuisson des crustacés ou le simple contact avec certains aliments peut provoquer des réactions chez les personnes très sensibles.5 Cela dit, les huit types d’aliments suivants représentent environ 90 % de toutes les réactions allergiques alimentaires aux États-Unis.3 (En dehors des États-Unis, deux autres coupables sont des déclencheurs courants dans certains pays.3) Si votre famille ou vos invités sont (ou semblent) sensibles à l’un de ces allergènes, de nombreuses informations (y compris des informations sur de potentielles sources “masquées”) sont disponibles via les liens suivants.

(Exemples de fruits à coque : noix de cajou, noix de pécan, pistaches, noix, noix de macadamia, noisettes, noix du Brésil et amandes)

Certaines graines (comme la moutarde et le sésame) sont également des déclencheurs d’allergie courants et sont des allergènes majeurs dans certains pays.3

10 stratégies de gestion des allergies alimentaires pendant les fêtes

Étant donné qu’il n’y a pas de remède contre les allergies alimentaires et que la seule façon de prévenir une réaction est d’éviter complètement les allergènes, des pratiques préventives sont essentielles pour vos fêtes de fin d’année.6 Voici quelques tactiques recommandées par les experts, ainsi que des suggestions logiques pour vous aider, ainsi que votre famille et vos invités, à passer les fêtes en toute sécurité et dans la joie.

Before you can accommodate individual food allergies, it helps to identify them. If someone in your immediate family has a suspected food allergy, consult with your healthcare provider to determine if allergy testing is warranted. 

When inviting people to your holiday gatherings, inquire about potential food allergies and what adaptations would be helpful. Try to include options void of the most allergenic foods and a few allergy friendly snacks.

Educate yourself about food allergies in general and about any specific allergens unique to your guests, and then pass on critical information to those in attendance. For example, you might explain that trace amounts of allergens can cause a reaction, identify potential hidden sources of a specific allergen, provide instructions for dealing with food-related emergencies, and warn about cross-contact via utensils, surfaces, and more.5,7,8 

If you’ve identified specific food allergies among your guests, consider a menu that includes some options void of these allergens and take the necessary precautions to prevent cross-contact. (See below.) But if specific allergens haven’t been identified, you can eliminate the most common culprits from at least a few of your offerings and/or ask guests not to bring anything containing these items. Foods most associated with reactions in children are milk, eggs, and peanuts. In adults, the offenders are fruits and vegetables (via a condition called Oral Allergy Syndrome), peanuts/tree nuts, and fish/shellfish.3   

To prevent potentially allergenic foods from contacting (and perhaps contaminating) “safe” foods, ensure such items are never in close proximity to each other. After preparing potentially allergenic food, wash related cutting boards, surfaces, utensils, and cooking pans/grills with soap and water. Consider using separate dishes and utensils for safe foods versus those that may cause a reaction.8   

When preparing food for your event, read food labels carefully to check for all forms of allergens, and label each dish with a list of its ingredients so guests can easily identify those that may cause symptoms.7 If you’re serving packaged food, keep the labels so food-allergic guests can inspect the items themselves. 

Keep in mind, alcoholic beverages may contain allergenic food items. For example, some types of beer can include wheat or pine nuts, and dairy items might be found in cream liqueurs and cocktails such as piña coladas.

If you’ve planned an allergen-conscious menu but your guests still want to bring something to contribute, ask them to provide plates, cups, napkins, or decor instead of food.7

Establish a plan of action for severe reactions and post it in a central locale for the gathering. 

To create the ultimate allergy-friendly holiday gathering, remove food from the event altogether. Rather, focus the festivities on an experience such as sledding, bowling, holiday movies, etc.7

Outils pour comprendre les allergies

 

Suivez les symptômes d’allergie et préparez-vous à une consultation avec un médecin.

Découvrez des allergènes spécifiques, notamment les symptômes courants, leur prise en charge et la manière de les soulager. 

Êtes-vous médecin ? Obtenez des informations complètes sur des centaines d’extraits allergéniques et d’allergènes moléculaires.

  1. Iweala OI, Choudhary SK, Commins SP. Food Allergy. Curr Gastroenterol Rep. 2018 Apr 5;20(5):17. doi: 10.1007/s11894-018-0624-y. PMID: 29623490; PMCID: PMC5940350. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5940350/pdf/nihms962490.pdf.
  2. Pawankar, R., Canonica, G. W., Holgate, S. T., Lockey, R. F., & World Allergy Organization. (2011). World Allergy Organization (WAO) white book on allergy. United Kingdom: WAO.
  3. American College of Allergy, Asthma & Immunology [Internet]. Arlington Heights, IL: American College of Allergy, Asthma & Immunology; 2021. Available from: https://acaai.org/allergies/allergic-conditions/food/.
  4. Food Allergy Research & Education – Facts and Stats [Internet]. McLean, VA: Food Allergy Research & Education; 2020. Available from: www.foodallergy.org/resources/facts-and-statistics.
  5. Food Allergy Research & Education – Common Questions [Internet]. McLean, VA: Food Allergy Research & Education; 2020. Available from:  https://www.foodallergy.org/resources/common-questions.
  6. Centers for Disease Control and Prevention [Internet]. Atlanta, GA: National Center for Environmental Health; 2020 Aug 11. Available from: https://www.cdc.gov/healthyschools/foodallergies/index.htm.
  7. Food Allergy Research & Education – Cross Contact [Internet]. McLean, VA: Food Allergy Research & Education; 2020. Available from: https://www.foodallergy.org/resources/avoiding-cross-contact.
  8. Asthma and Allergy Foundation of America [Internet]. Arlington, VA: Asthma and Allergy Foundation of America; 2017 Dec 13. Available from: https://community.aafa.org/blog/avoid-food-allergy-reactions-during-the-holidays.