Fiches techniques sur les allergènes

Sésame : Faits, symptômes et traitement des allergènes

Food
Food
Allergy Insider

Sésame

Le sésame est une plante érigée typiquement cultivée pour ses graines, qui sont riches en protéines, en thiamine et en vitamine B6. Ces graines sont utilisées comme aliment et aromate, et servent à créer de l’huile de sésame que l’on trouve dans la margarine et les matières grasses, que l’on utilise comme huile de cuisson ou d’assaisonnement, et qui sert dans la fabrication de produits pharmaceutiques, lubrifiants, cosmétiques et savons. Même si les aliments contenant des graines de sésame entières sont consommés abondamment au Moyen-Orient et en Asie, en Amérique du Nord et en Europe, ils sont parfois utilisés pour aromatiser et décorer des aliments tels que des pains et d’autres produits de boulangerie.1 De plus, le sésame est consommé sous forme de pâte appelée tahini et d’un dessert appelé halva.2

La prévalence des allergies au sésame varie géographiquement et est courante en Israël, au Japon et en Europe.3 En effet, le sésame est le deuxième aliment le plus courant à provoquer une anaphylaxie chez les enfants israéliens. Cela dit, l’allergie autodéclarée au sésame aux États-Unis et au Canada varie de 0,1 à 0,2 % de la population.2 L’allergie au sésame peut commencer lors de l’enfance ou à l’âge adulte, mais 80 % des allergies au sésame apparaissant pendant l’enfance et persistent à l’âge adulte. Lorsque l’allergie disparaît, cela se produit généralement à l’âge de 6 ans.4

Où trouve-t-on du sésame ?

Les graines et l’huile de sésame sont des ingrédients alimentaires courants dans le monde entier. En outre, le sésame se trouve souvent dans des mélanges d’épices et des arômes, mais puisque les recettes de ces produits sont souvent protégées, le sésame ne figure pas sur toutes les étiquettes de produits à base d’épices.7 Dans la mesure où les graines de sésame sont souvent utilisées sur le dessus du pain, dans les produits de boulangerie et dans les salades, il existe un risque de contamination croisée, en particulier dans les boulangeries, chez les traiteurs et dans les bars à salades. De plus, les graines développent souvent une charge statique et s’accrochent à des surfaces telles que d’autres aliments et des vêtements, ce qui favorise le risque de contamination croisée.4

Les aliments pouvant contenir du sésame comprennent :7 la cuisine asiatique, les produits de boulangerie (p. ex., bagels, pain, pains à hamburgers, petits pains), la chapelure, les céréales (p. ex. granola, muesli), les chips (p. ex., bagel, pita, tortillas), les biscuits salés (p. ex. biscottes, barres au sésame), les sauces à tremper (p. ex., baba ghanoush, hummus, tahini), les vinaigrettes, les falafels, le riz et les nouilles aromatisés, les sauces, le gomadofu (tofu de sésame), les aromates et boissons à base de plantes, l’hummus, la margarine, les marinades, les pastelis (bonbons aux graines de sésame), les viandes et saucisses transformées, les barres de protéines et d’énergie, les encas (p. ex., bretzels, bonbons, halva, gâteaux de riz), les kebabs, les ragoûts, les sautés, les soupes, les sushis, le tempeh, les gâteaux turcs et les hamburgers végétariens.

En outre, les ingrédients suivants peuvent indiquer la présence de sésame et doivent être évités par les personnes allergiques :7 gomasio (sel de sésame), farine de sésame, pâte de sésame, sésamol, sesamum indicum, semoule, tahini, tahina et téhina.

Les produits non alimentaires qui peuvent également contenir du sésame comprennent les cosmétiques (comme les savons et crèmes), les médicaments et les compléments alimentaires.7

Préparez votre prochaine visite avec votre médecin. 

Remplissez notre outil de suivi des symptômes

Pour en savoir plus sur les tests d’IgE spécifiques pour l’allergie.

En savoir plus

Y a-t-il d’autres allergènes auxquels je pourrais être sensibilisé(e) ?*

Certaines personnes souffrant d’allergie au sésame peuvent également présenter des symptômes lors de l’ingestion d’aliments apparemment sans rapport. C’est ce qu’on appelle la réactivité croisée ; ce phénomène se produit lorsque le système immunitaire de votre corps identifie les protéines ou les molécules présentes dans différentes substances comme étant structurellement similaires ou biologiquement liées, déclenchant ainsi une réponse. Les réactivités croisées les plus couramment observées avec le sésame concernent d’autres graines, les fruits à coque et l’arachide.

Le fait de connaître les protéines, ou les molécules, de chaque allergène qui déclenchent vos symptômes peut aider à orienter votre plan de prise en charge des symptômes. Dans cette perspective, et en fonction de votre histoire clinique, votre médecin peut vous suggérer un test d’IgE spécifiques d’allergènes moléculaires, qui peut aider à révéler les protéines auxquelles vous êtes sensibilisé.

Vous avez déjà les résultats de votre test d’IgE spécifiques d’allergènes ?

Les résultats de vos tests d’allergènes moléculaires incluront le nom de ces derniers (une série de lettres et de chiffres et/ou un nom). Votre médecin examinera probablement les résultats avec vous, mais vous trouverez ici un aperçu de la répartition que vous pouvez utiliser comme référence.

rSes i 1

  • Souvent associé à un risque plus élevé de réactions sévères ou d'anaphylaxie.13
  • Stable à la chaleur et à la digestion14.
  • Allergène majeur du sésame et associé à une véritable allergie clinique au sésame.15-20

Les résultats des tests doivent être interprétés par votre médecin en fonction de votre histoire clinique. Le diagnostic final et la décision sur la prise en charge ultérieure sont faits par votre médecin.

*Ces produits peuvent ne pas être approuvés pour une utilisation clinique dans votre pays. Veuillez consulter votre médecin pour connaître la disponibilité de ces produits.

Dois-je éviter le sésame sous toutes ses formes ?

L’allergénicité du sésame n’est pas éliminée par la chaleur, les personnes allergiques au sésame doivent éviter de le manger sous forme cuite ou non cuite.4

Comment gérer mon allergie ?

Étant donné qu’il n’existe aucun remède contre les allergies alimentaires, votre médecin peut recommander un plan comprenant les éléments suivants.4,9-12

  • Soyez particulièrement méfiant quant aux environnements sujets à la contamination croisée, tels que les boulangeries et les traiteurs.
  • Lisez attentivement la liste des ingrédients et les signalisations “peut contenir” sur les produits alimentaires et non alimentaires, et évitez tous les aliments et produits contenant une forme quelconque de l’allergène. Notez que la liste des ingrédients et les signalisations peuvent ne pas apparaître du même côté de l’emballage d’un produit et que les fabricants changent fréquemment d’ingrédients. Si vous ne parvenez pas à obtenir la liste des ingrédients d’un produit, le plus sûr est de ne pas utiliser ou consommer ce produit.
  • Évitez la contamination croisée lors de la cuisson en utilisant deux jeux d’ustensiles pour la préparation du repas et pour la consommation du repas, dont un exclusivement destiné à la personne allergique. Lavez toute la vaisselle et les ustensiles à l’eau chaude savonneuse entre les utilisations.
  • Élaborez un plan d’action avec une liste de mesures à prendre par vous et les personnes présentes si vous ingérez accidentellement l’allergène. Imprimez un exemplaire du plan et veillez à l’avoir toujours sur vous.
  • Indiquez aux chefs de restaurants votre allergie et commandez des aliments simplement préparés et excluant toute forme d’allergène. Évitez les desserts, car ils contiennent ou ont souvent été en contact avec des allergènes alimentaires.
  • Planifiez tout déplacement pour vous assurer que votre allergie alimentaire sera prise en charge et que tout médicament d’urgence sera toujours disponible.
  • Portez un bracelet d’identification médicale identifiant l’allergène auquel vous êtes allergique.
  • Ayez toujours sur vous tout médicament recommandé ou d’urgence.
  • Indiquez aux enfants souffrant d’allergies alimentaires quels aliments éviter. Consultez les encadrants et le personnel scolaire pour éliminer ou réduire l’exposition à l’allergène et pour vous assurer qu’ils comprennent quand et comment utiliser des médicaments pour traiter les symptômes.

Votre médecin peut vous demander de prendre l’un des médicaments suivants :

  • Auto-injecteur d’adrénaline en cas de signes de réaction grave aiguë, c.-à-d. anaphylaxie (voir ci-dessous). Assurez-vous que les membres de votre famille savent comment l’administrer en cas d’urgence.
  • Antihistaminiques. Ils peuvent être utilisés pour soulager les symptômes bénins (par exemple, les démangeaisons), mais ils n’arrêtent pas la progression d’une réaction allergique.
  • Bronchodilatateur (salbutamol). Il peut être utilisé pour traiter les symptômes respiratoires, en particulier chez les personnes ayant des antécédents de bronchospasme ou d’asthme.

Si vous êtes avec quelqu’un qui fait une réaction allergique et qui montre des signes d’état de choc, agissez rapidement. Vérifiez si la personne présente une peau pâle, fraîche et moite, un pouls faible ou rapide, des difficultés à respirer, des signes de confusion et une perte de conscience. Procédez immédiatement comme suit :

  • Appelez les services d’urgence locaux.
  • Assurez-vous que la personne affectée est allongée avec les jambes surélevées.
  • Administrez de l’adrénaline immédiatement en cas de signe évident d’anaphylaxie.
  • Vérifiez le pouls et la respiration de la personne affectée et administrez une RCR (réanimation cardio respiratoire) ou RCP (réanimation cardio pulmonaire) ou tout autre geste de premiers secours si nécessaire.

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les allergies et des conseils sur la prise en charge ?

Consultez la section Vivre avec des allergies

Symptômes courants

L’allergie au sésame peut être légère à grave et varier avec le temps. Elle peut entraîner des symptômes légers au cours d’un épisode, mais des symptômes graves au cours d’un autre épisode. Bien que les symptômes d’allergie alimentaire puissent commencer quelques minutes à plusieurs heures après l’ingestion, la plupart commencent dans les deux heures.5 Les symptômes peuvent toucher la peau, le tractus gastro-intestinal, le système cardiovasculaire et les voies respiratoires, et peuvent inclure un ou plusieurs des éléments suivants :5,6

  • Douleurs abdominales, diarrhée, nausées, vomissements, crampes d’estomac
  • Éruptions cutanées (urticaire allergique), démangeaisons, eczéma
  • Respiration sifflante, congestion nasale, essoufflement, toux répétitive
  • Choc, collapsus circulatoire
  • Gorge serrée et irritée, difficulté à avaler
  • Coloration de la peau pâle ou bleue
  • Vertiges, étourdissements, évanouissement, pouls faible

Les symptômes d’allergie au sésame peuvent également inclure l’anaphylaxie, une réaction de tout le corps qui peut altérer la respiration, provoquer une chute soudaine de la pression artérielle et affecter la fréquence cardiaque. La réaction allergique la plus grave est l’anaphylaxie ; elle survient quelques minutes après l’exposition et peut être mortelle.5

Comment savoir si je suis allergique ?*

Parallèlement à votre histoire clinique, des tests cutanés ou des tests sanguins d’IgE spécifiques peuvent aider à déterminer si vous êtes sensibilisé(e) à un allergène particulier. Si vous avez reçu un diagnostic d’allergie, votre médecin vous proposera un plan de prise en charge des symptômes.

*Ces produits peuvent ne pas être approuvés pour une utilisation clinique dans votre pays. Veuillez consulter votre médecin pour connaître la disponibilité de ces produits.

Existe-t-il un risque de réaction grave ?

Étant donné que les réactions allergiques alimentaires sont imprévisibles et que les symptômes sont variables, allant de réactions locales à des réactions systémiques, il est recommandé d’envisager une prescription d’adrénaline pour tout patient présentant une allergie alimentaire IgE-médiée.10

Si vous souffrez d’asthme, vous pouvez faire face à un risque plus élevé de réactions graves au sésame, en particulier si votre asthme est mal contrôlé.4

  1. Encyclopedia Britannica [Internet]. Chicago: Encyclopedia Britannica Inc.; 2020 Apr 12. Disponível em: https://www.britannica.com/plant/sesame-plant.
  2. Adatia A, Clarke AE, Yanishevsky Y, Ben-Shoshan M. Sesame allergy: current perspectives. J Asthma Allergy. 2017 Apr 27;10:141-151. doi: 10.2147/JAA.S113612. PMID: 28490893; PMCID: PMC5414576.
  3. Permaul P, Stutius LM, Sheehan WJ, Rangsithienchai P, Walter JE, Twarog FJ, Young MC, Scott JE, Schneider LC, Phipatanakul W. Sesame allergy: role of specific IgE and skin-prick testing in predicting food challenge results. Allergy Asthma Proc. 2009 Nov-Dec;30(6):643-8. doi: 10.2500/aap.2009.30.3294. PMID: 20031010; PMCID: PMC3131114.
  4. The Anaphylaxis Campaign [Internet]. Farnborough, UK: The Anaphylaxis Campaign; 2019 Nov. Disponível em: https://www.anaphylaxis.org.uk/wp-content/uploads/2019/11/Sesame-2019.pdf.
  5. American College of Allergy, Asthma & Immunology [Internet]. Arlington Heights, IL: American College of Allergy, Asthma & Immunology; 2014. Disponível em: https://acaai.org/allergies/types/food-allergy.
  6. Mayo Clinic [Internet]. Rochester, MN: Mayo Foundation for Medical Education and Research; 2019 Nov 2. Disponível em: https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/food-allergy/symptoms-causes/syc-20355095.
  7. Food Allergy Research & Education [Internet]. McLean, VA: Food Allergy Research & Education; 2020. Disponível em: https://www.foodallergy.org/living-food-allergies/food-allergy-essentials/common-allergens/sesame.
  8. EAACI, et al. Molecular allergology user’s guide. Pediatr Allergy Immunol. 2016 May;27 Suppl 23:1-250. doi: 10.1111/pai.12563. PMID: 27288833. Disponível em: http://www.eaaci.org/documents/Molecular_Allergology-web.pdf
  9. Wright BL, Walkner M, Vickery BP, Gupta RS. Clinical Management of Food Allergy. Pediatr Clin North Am. 2015 Dec;62(6):1409-24. doi: 10.1016/j.pcl.2015.07.012. Epub 2015 Sep 7. PMID: 26456440; PMCID: PMC4960977
  10. American College of Allergy, Asthma & Immunology [Internet]. Arlington Heights, IL: American College of Allergy, Asthma & Immunology; 2014. Disponível em: https://acaai.org/allergies/types-allergies/food-allergy/food-allergy-avoidance.
  11. Harvard Health Publishing [Internet]. Boston, MA: Harvard Medical School; 2020. Disponível em: https://www.health.harvard.edu/healthbeat/6-tips-for-managing-food-allergies.
  12. Mayo Clinic [Internet]. Rochester, MN: Mayo Foundation for Medical Education and Research; 2019 Sep 14. Disponível em: https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/anaphylaxis/symptoms-causes/syc-20351468.
  13. Adatia A, Clarke AE, Yanishevsky Y, Ben-Shoshan M. Sesame allergy: current perspectives. J Asthma Allergy. 2017;10:141-51.
  14. Pastorello EA, Varin E, Farioli L, Pravettoni V, Ortolani C, Trambaioli C et al. The major allergen of sesame seeds (Sesamum indicum) is a 2S albumin. J Chromatogr B Biomed Sci Appl. 2001;756(1-2):85-93.
  15. Warren CM, Chadha AS, Sicherer SH, Jiang J, Gupta RS. Prevalence and Severity of Sesame Allergy in the United States. JAMA Netw Open. 2019;2(8).e199144.
  16. Maruyama N, Nakagawa T, Ito K, Cabanos C, Borres MP, Movérare R et al. Measurement of specific IgE antibodies to Ses i 1 improves the diagnosis of sesame allergy. Clin Exp Allergy. 2016;46(1):163-71.
  17. Yanagida N, Ejiri Y, Takeishi D, Sato S, Maruyama N, Takahashi K et al. Ses i 1-specific IgE and sesame oral food challenge results. J Allergy Clin Immunol Pract. 2019;7(6):2084-86.
  18. Saf S, Sifers TM, Baker MG, Warren CM, Knight C, Bakhl K et al. Diagnosis of Sesame Allergy: Analysis of Current Practice and Exploration of Sesame Component Ses i 1. J Allergy Clin Immunol Pract. 2020;8(5):1681-88.
  19. Goldberg MR, Appel MY, Nachshon L, Holmqvist M, Epstein-Rigbi N, Levy MB et al. Combinatorial advantage of Ses i 1-specific IgE and Basophil Activation for diagnosis of Sesame Food Allergy. Pediatr Allergy Immunol. 2021 May 5. doi: 10.1111/pai.13533. Online ahead of print.
  20. Nachshon L, Goldberg MR, Levy MB, Appel MY, Epstein-Rigbi N, Lidholm J, et al. Efficacy and Safety of Sesame Oral Immunotherapy – A Real-World, Single-Center Study. J Allergy Clin Immunol Pract. 2019;7:2775-81.